En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 31 décembre 2009

jeudi 24 décembre 2009

Label réac

Puisqu'à l'initiative de l'amiral Woland, une sorte de concours d'infographiste est lancé (ici), et que certains y ont répondu () voici ma contribution (juste pour le plaisir).

lundi 21 décembre 2009

Principe de réalité

On dirait qu'en cette fin d'année, le Grand Barbu a décidé de remettre les pendules à l'heure.
Dans la même semaine, les écolos se heurtent au mur de la réalité à la conférence de Copenhague ayant pour thème le réchauffement planétaire, pendant que, quasiment tout l'hémisphère nord subit une vague de froid, sinon inhabituelle, du moins peu fréquente ces toutes dernières années.
Simultanément, le transport de masse en commun étale ses lacunes mises en exergue par des conditions climatiques somme toute normales et une grève de nantis.
L'inhabituel réchauffement de ces 10 ou 15 dernières années a permis aux écolo-technocrates de mettre au point des échafaudages technologiques qui ne tiennent pas une soirée devant une baisse de température de 5°C.
Au fait, à quand une publication du bilan énergétique des éoliennes par ces jours de temps froid sans vent ?

Que serait devenu ce pays si cette dernière semaine, sensibles au sirènes vertes, les Français avaient remisé leur voiture au profit de vélo ou du train ?
Ligne C barrée pour plusieurs jours par un incident somme toute mineur, tunnel sous la Manche hors d'usage, aéroports embouteillés, grèves multiples sur le réseau RER RATP. Seule la voiture a, à peu près, tiré son épingle du jeu : on met du temps mais on fini par passer, bien que les moyens adaptés comme les pneus à clous soient désormais quasi interdits pour on ne sait quelle obscure raison.

La paille et la poutre

Il est plaisant de voir les réactions de la hiérarchie religieuse juive, pour autant que ce terme ait un sens, à l'annonce de l'élévation au rang de vénérable du pape Pie XII.
Ce que j'en sais, c'est que le Grand Rabbin de Rome, pendant la guerre 39/45 a été tellement choqué par le rôle du Pape à l'égard des Juifs, qu'il s'est converti au catholicisme, l'épreuve passée.
Les premiers dirigeants d'Israël, comme Mme Golda Meïer, ceux qui avaient vécu cette période, tenaient ce pape en grande estime .
Par contre il me semble que les dirigeants du consistoire juif de France, ou du conseil central des Juifs d'Allemagne, ou tout autre dirigeant d'une autorité religieuse juive pourraient utilement s'interroger et enquêter sur ce qu'il se passe en Palestine.

samedi 19 décembre 2009

Ecologie appliquée



On sait le Brésil très impliqué dans l'écologie. Enfin ... dans l'écologie politique parce que pour ce qui est de l'écologie pratique on repassera.
Toutefois, dans un souci louable de mettre en accord actes et paroles, le gouvernement a décidé "d'écologiser" une partie de sa police.
On ne sait pas si les manifestants en face sont "pour la planète" ou bien pour la démocratisation du 4x4.

lundi 14 décembre 2009






Omelette norvégienne au Danemark ?

je pourrais faire de l'humour sur la baisse des températures à Paris tandis qu'à Copenhague des gugusses théorisent sur le réchauffement de la planète.
Je ne le ferais pas pour égard aux malheureux qui se les gèlent pendant que les autres là-bas pètent dans la soie.

dimanche 13 décembre 2009

Tout est bon dans le cochon !

Une nouvelle provocation contre une mosquée, à Castres, donne bien évidemment lieu à l'habituel manège des élus et des fonctionnaires qui se croient obligés d'aller se prosterner devant l'imam du coin et les représentants de SOS racisme qui se trouvaient bien désœuvrés à la veille de la trêve des confiseurs.
Comme d'habitude tout ce tintamarre est sans rapport avec la gravité des faits, auxquels on s'empresse de donner une valeur que peut-être ils n'ont pas.

Mais moi je pose la véritable question : N'est-ce pas un crime de gâcher ainsi des pieds de cochon ?

Quand on l'a dans la manche ...

Quand on a un candidat comme Strauss Kahn dans la manche, on ne bâtit pas un système pour l'exclure», selon Pierre Moscovici. Au passage, il le qualifie curieusement de "Chance pour la France".
Comme disait une ex-employée du FMI, "Quand on a Strauss Kahn dans la manche on ne l'a pas ailleurs".
Strass Kahn qui avait fait l'objet d'un article élogieux et prémonitoire dans Libération de juillet 2007
DSK " dont tous les médias connaissent le goût pour une sexualité débridée, risquait des ennuis dans un pays qui ne plaisante pas avec la morale, en général, et le harcèlement sexuel en particulier .... Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). "
Et aussi en aout 2008 : "L’ancien ministre des finances socialiste est connu pour ses très nombreuses aventures et ses méthodes de drague lourde qui confinent parfois au harcèlement."

Il faut savoir que depuis 2002 proposer deux fois de suite à une femme de venir boire un café peut mener directement à la prison.

Art.222.35 code pénal
Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.

Par harcèlement il fut comprendre toute conduite insistante, la notion de contrainte, pression et abus d'autorité qui existaient auparavant ayant disparu en 2002.
Alors s'il est candidat, puis élu , avec un peu de chance au bout d'un an, on le verra escorté par des motards mais pas pour une visite officielle.

Allez Dominique, tu as les meilleurs vœux de Moshe Katzav !
.
.
.
Source Liberté Politique .com
Pédopornographie : Frédéric Mitterrand suspend le directeur du Conservatoire de Paris

7 décembre 2009

Nommé par Frédéric Mitterrand à la tête du Conservatoire national supérieure de musique et de danse de Paris, le pianiste Pascal Dumay, 53 ans, a été placé sous contrôle judiciaire cette semaine, accusé de pédopornographie. Le ministre l'a suspendu.

Pascal Dumay avait pris la tête du Conservatoire le 1er septembre dernier. Il comparaîtra en janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Versailles.

D’après l’agence Reuters (5 décembre), l’information vient d’une source anonyme citée par le Parisien : « Pascal Dumay a avoué avoir téléchargé plusieurs photos mettant en scène dans des situations pornographiques des enfants, filles et garçons, âgés de 7 à 15 ans. » L’information a été depuis confirmée par une source judiciaire reprise par le Point (6 décembre).

Frédéric Mitterrand a suspendu le pianiste. Dans un communiqué du ministère, il annonce avoir « pris connaissance de la procédure engagée à l'encontre de Pascal Dumay » et « aussitôt décidé de suspendre cet agent de ses fonctions, dans l'attente du jugement pénal ou du prononcé d'une sanction disciplinaire ».

Le communiqué indique que le ministre « suivra bien entendu avec la plus grande attention les suites qui seront réservées à cette affaire par le parquet de Versailles ». Le ministère rappelle que « la suspension de fonction est une mesure d'urgence, prise à titre conservatoire et sans caractère disciplinaire, qui n'entraîne pas par elle-même l'arrêt du versement de la rémunération ». Le Point précise que cette suspension est d'une durée maximale de quatre mois, « délai dans lequel une décision disciplinaire doit être prise ou des poursuites pénales engagées ».

On ne doute pas que Frédéric Mitterrand suivra cette affaire « avec la plus grande attention ». Mais on se demande si le ministre, amateur revendiqué de « jeunes garçons », est bien l’homme de la situation. Le Premier ministre serait bien avisé de s’en apercevoir.

Quand on croit être arrivé au fond on s'aperçoit qu'il y a encore des abysses en dessous. Jusqu'où descendront les "élites" qui nous gouvernent ? Jusqu'où nous entraîneront-elles ?
.
.
.

vendredi 11 décembre 2009

Les logos ambigus

Logo de l'"Instituto de Estudos Orientais".
Il paraitrait que c'est une pagode sur fond de soleil couchant
Mais bon ...


Je suis presque sûr que ce site va plaire à l'ami Pharamond.

jeudi 10 décembre 2009

mardi 1 décembre 2009

Tranches de vie

Dialogues surpris dans les allées d'une supérette de quartier.
Le vigile, Noir d'Afrique discutant avec une jeune femme approvisionnant les rayons.
Elle manifestement d'origine sud méditerranénnne : mais je suis fière d'être française, je suis née ici.
Lui : tu peux plonger un morceau de bois dans la rivière, quel que soit le temps, il n'en ressortira jamais un caïman...

Quelques minutes plus tard, à proximité de la caisse, le même vigile discutant avec un client d'origine nord-africaine.
Le client : pour l'Aïd tu ne dois pas travailler, tu dois rester à la maison, même si tu es seul, et recevoir tes amis.
le vigile : non moi je travaille.
Et le client de poser son seul achat, ses trois packs de bière, sur le tapis roulant.

ça ne s'invente pas.